UNE HISTOIRE SUBJECTIVE DU PROCHE-ORIENT MAIS NEANMOINS VALIDE… JE PENSE

Porté par une comédienne et un oudiste, Une histoire subjective du Proche-Orient mais néanmoins valide… je pense s’articule sur trois chapitres, Beyrouth ou bon réveil à vous! Jérusalem, premiers pas sur la lune et  Paris, œil pour œil dent pour dent. Dans un ton libre et direct, une forme de stand up tragi-comique, la narratrice nous mène loin et tout près, au Proche-Orient et en banlieue parisienne pour raconter les rapports fondateurs entre l’Occident et l’Orient et en dessiner ainsi une cartographie sensible.

Beyrouth ou bon réveil à vous! le premier chapitre dUne histoire subjective du Proche-Orient mais néanmoins valide… je pense est proposé dans une forme légère afin de pouvoir jouer en Hors-les-murs en accompagnement de la diffusion d’Une histoire subjective du Proche-Orient mais néanmoins valide… je pense.

Générique / Résumé / Dossier / Calendrier

texte et interprétation
Lauren Houda Hussein 
mise en scène
Ido Shaked 
création musicale et musique (live)
Hussam Aliwat
création lumières
Léo Garnier
Création sonore
Thibaut Champagne 
régie générale Tom Lefort

LA PRESSE
Joëlle Gayot – LE MONDE
« Lauren Houda Hussein et Ido Shaked mettent en scène l’émancipation d’une mémoire piégée par le conflit israélo-palestinien Une histoire subjective du Proche-Orient mais néanmoins valide… je pense est un monologue, plein d’émotion et d’humour, écrit à partir des souvenirs de la comédienne et autrice franco-libanaise. (…) Accompagnée par Hussam Aliwat, un formidable joueur d’oud, Lauren Houda Hussein remonte le cours de sa mémoire et traverse les apparences, ses yeux grands ouverts sur le hiatus qui sépare les rêves de la réalité. Sa fiction est celle d’une émancipation intime, politique et féministe. Dans les replis de son indépendance, on devine l’aspiration de pays (le Liban et la Palestine) à asseoir leur légitimité. Mais, dans le règlement de comptes entre la fille et son père, c’est l’espoir dans les révolutions arabes portées par les femmes qui s’inscrit en lettres de feu.(…)
Une actualité à laquelle chacun pense mais qui jamais ne pénètre le récit, le spectacle ayant été créé avant le 7 octobre. L’art n’a pas, sous les pressions du présent, à se transformer en documentaire. (…)
Une histoire subjective du Proche-Orient… est à prendre au pied de la lettre : un témoignage, sans doute, mais surtout et avant tout un geste poétique. » 

Rosa Moussaoui – L’HUMANITE
« Théâtre : Ce que la guerre fait à l’amour.
Tout en clair-obscur, la mise en scène sobre de l’Israélien Ido Shaked donne relief à cette introspection, à cette géographie sensible du Proche-Orient. »

Tout commence à Beyrouth, en juillet 2006. L est en voyage au pays de son père pour son 20ème anniversaire. Alors qu’elle doit assister à un concert de Fairuz, celui-ci est subitement annulé ; la guerre avec Israël commence. Ainsi débute l’histoire de cette jeune femme, partagée entre le Liban, la Palestine et la France quelques années après. Elle raconte: sa rencontre avec un Israélien, leur amour impossible, son expédition à Jérusalem, puis Paris où alors en train d’écrire la suite de cette histoire, elle se retrouve envahie par le personnage du père qui l’empêche de continuer. Pour pouvoir aller au bout de ce récit, elle va devoir le confronter à sa violence, à la guerre qu’il a infligée à sa propre famille, dans l’intimité de la maison. Dans un dernier voyage, elle creuse aux racines de l’amour et de la violence des hommes, et s’arme du pouvoir des mots pour y mettre un point final. 

Marianne Grissolange Leguen – Le Blog culture du SNES
« Lauren Houda Hussein, mise en scène par Ido Shaked, lui-même né en Israël, nous tient en haleine pendant 2 heures 20, crée le rire ou l’émotion. Cette jeune femme gracile réussit à faire vivre sous nos yeux une galerie de personnages hauts en couleur qui peignent une image intime et convaincante du Proche Orient. »

Killian Orain – SCENEWEB
« A travers la figure du père de L., « en même temps une des personnes les plus formidable que je connaisse, et le plus gros enfoiré que la terre n’ait jamais porté… », traversant continuellement le spectacle, Lauren Houda Hussein aborde ce rapport complexe où se glissent, pêle-mêle les traumatismes intergénérationnels, les conflits géopolitiques, l’amour de soi et des autres, la double culture française et libanaise, les violences patriarcales… Un méli-mélo versé aux spectateurs avec autant de douceur que de précision. A entendre Lauren Houda Hussein, les mots forment son arme et son salut. Une histoire subjective du Proche-Orient mais néanmoins valide… je pense n’a pas vocation à résoudre les conflits, mais permet toutefois d’en mieux appréhender les rouages, à l’œuvre du côté de l’intime.« 


production Théâtre Majâz
Coproduction Théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine, Centre culturel Jean-Houdremont La Courneuve.  
La compagnie Théâtre Majâz est soutenue par le Département de la Seine-Saint-Denis, dans le cadre de sa résidence artistique au Centre culturel Jean Houdremont à La Courneuve. Le Département de la Seine-Saint-Denis a soutenu la création de cette œuvre. 
Avec le soutien du département du Val-de-Marne dans le cadre de l’aide à la résidence de création et de la MNA Taylor – Prix Constant Coquelin.

Avec le soutien en résidences de création : Théâtre des Quartiers d’Ivry – CDN du Val-de-Marne, Théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine, Théâtre Châtillon Clamart.

Le Théâtre Majâz est conventionné par la DRAC Ile-de-France

DUREE 2h05
(+ 2 entractes de 10mn)  

> production
Estelle Delorme – (33)  (0)6 77 13 30 88
estelle.delorme@collectifetcie.fr 

> diffusion
Géraldine Morier-Genoud – 06 20 41 41 25
geraldine.moriergenoud@collectifetcie.fr


Tous en scène – Fce Culture

Le Proche-Orient sur scène avec Yuval Rozman, Ido Shaked et Lauren Houda Hussein

Invités culture RFI – interview
de Lauren Houda Hussein et Ido Shaked par Muriel Maalouf

« Ce spectacle devient encore plus urgent à partager »

DIFFUSION SAISON 2024/25

festival Contre Courant 2024
dimanche 14 juillet 2024 – 22h

programmation en hors-les-murs de Beyrouth ou bon réveil à vous par le Théâtre du Cormier – Cormeilles en Parisis (95)
Jeudi 07 et vendredi 08 novembre 2024

Théâtre du Cormier – Cormeilles en Parisis (95)
vendredi 22 novembre 2024 – 20h

l’Azimut – Théâtre Firmin Gémier Anthony (92)
mercredi 04 décembre 2024 – 20h
jeudi 05 décembre 2024 – 19h30

Théâtre Joliette – Marseille (13)
du mercredi 08 au samedi 11 janvier 2025

Le Vivat – Armentières (59)
mardi 04 février 2025 – 20h

Le Bateau Feu Scène Nationale de Dunkerque (59)
jeudi 06 février 2025 – 19h
vendredi 07 février 2025 – 20h

Théâtre Dijon Bourgogne CDN (21)
du mardi 18 au samedi 22 février 2025

Festival théâtral de Coyes la Forêt (60)
en cours de programmation en mai 2025

CREATION ET DIFFUSION SAISON 2023/24

Théâtre de Châtillon > CREATION de l’intégrale Une histoire subjective du Proche-Orient mais néanmoins valide… je pense
vendredi 06 octobre 2023 – 20H30

Le Safran – Amiens > Beyrouth ou bon réveil à vous + Jérusalem, premiers pas sur la lune
mardi 14 novembre 2023 – 19H

La Croisée Hauts-de-France > Rencontres professionnelles à la Faïencerie de Creil et à la Manekine de Pont Ste Maxence
mercredi 22 et jeudi 23 novembre 2023 – présentation d’Une histoire subjective du Proche-Orient mais néanmoins valide… je pense > Projet soutenu par le Groupe des 20 Théâtres en île-de-France dans le cadre des vitrines inter-réseaux

Théâtre Jean Vilar – Vitry-sur-Seine > intégrale Une histoire subjective du Proche-Orient mais néanmoins valide… je pense
vendredi 8 décembre 2023 – 18H00 générale pour la presse et les professionnels
samedi 9 décembre 2023 – 18H

Théâtre Joliette – Marseille > intégrale Une histoire subjective du Proche-Orient mais néanmoins valide… je pense
mercredi 12 décembre – 19h
jeudi 13 décembre – 19h
vendredi 14 décembre – 20h
samedi 15 décembre – 20h

Centre culturel Jean-Houdremont – la Courneuve > intégrale Une histoire subjective du Proche-Orient mais néanmoins valide… je pense
vendredi 8 mars – 19H

Théâtre Jean Lurçat, SN d’Aubusson > intégrale Une histoire subjective du Proche-Orient mais néanmoins valide… je pense
mardi 26 mars – 19H

CALENDRIER SAISON 2022/23 et 2021/22 des deux premiers chapitres de la trilogie

JERUSALEM, PREMIERS PAS SUR LA LUNE
Festival Ôrizons – Périgueux (24)
vendredi 9 Juin 2023 – 18h30

BEYROUTH OU BON REVEIL A VOUS!
lundi 18 octobre 2021 – 14h00 >  Scène nationale d’Aubusson, Théâtre Jean Lurçat
mardi 19 octobre 2021 – 11h00 > Scène nationale d’Aubusson, Théâtre Jean Lurçat
mercredi 20 octobre 2021 – 20h30 Scène nationale d’Aubusson, Théâtre Jean Lurçat

mardi 18 janvier 2022
19h30 > Scène nationale d’Aubusson, Théâtre Jean Lurçat
mercredi 19 janvier 2022 19h30 > Hors-les-murs Scène nationale d’Aubusson, Théâtre Jean Lurçat

mercredi 8 juin 2022 – 18h30 > Festival Ôrizons – Périgueux

JERUSALEM, PREMIERS PAS SUR LA LUNE
Jeudi 10 mars –
15h > Hors-les-murs, Théâtre Jean Vilar
mercredi 16 mars 20h > Hors-les-murs, Théâtre Jean Vilar
jeudi 17 mars18h > Hors-les-murs, Théâtre Jean Vilar
vendredi 18 mars18h30 > Hors-les-murs Théâtre Jean Vilar
samedi 19 mars11h > Hors-les-murs, Théâtre Jean Vilar


BEYROUTH OU BON REVEIL A VOUS! suivi de JERUSALEM, PREMIERS PAS SUR LA LUNE
samedi 2 Avril 202219h > Théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine